6 Réponses pour “Le marketing sonore pour manipuler vos visiteurs”

  1. C’est vrai que l’ouïe est de plus en plus sollicité dans les campagnes marketing et dans les magasins. Il n’y a qu’à voir comment peut nous rendre heureux une musique pour comprendre toute la puissance de cette pratique. Maintenant pour un blog je pense que c’est difficilement applicable non? Il y a des plugin qui permettent cela?
    Pierre-antoine vous propose de lire : Les heureux employés de Google, Facebook, Twitter…

  2. Merry dit :

    Bonsoir,

    C’est vrai que c’est le genre de plaisanterie qui peut couter très cher si on n’y prête pas attention.

    Heureusement vous nous avez trouvé une solution…

    Merci beaucoup et bonne soirée

  3. Antonin dit :

    Formidable!!
    Merci Nicolas et Sébastien
    Je vais aller voter chez Cédric
    Antonin vous propose de lire : Comment avoir une belle peau avec les huiles essentielles

  4. stilkr dit :

    Bizarrement, en 2012, je ne mettrai pas de musique sur mon site, mais plutôt des playlists.
    Cela me déchargera du poids légal (je n’utilise pas de musique pour vendre mes prestations), créera un lien plus intime qu’une basique musique d’ambiance et permettra à mon lectorat de (faire) découvrir des sons plaisants qu’il associera à mon entreprise.
    Et ce, seulement pour être sur la même longueur d’ondes que mes prospects et faciliter nos échanges.

  5. Sensoblog dit :

    En tant que spécialiste du sujet, il s’avère que oui la musique peut faire vendre et qu’elle a un impact fort sur le consommateur. Voir le blog Sensoblog.com pour s’en convaincre, il fourmille d’exemples.

    Pour autant, la sonorisation d’un site web, à moins qu’il ne réponde à une logique de théâtralisation forte de la marque et du contenu (video, animation, etc.) comme cela peut être le cas sur des mini-sites évènementiels, j’aurai tendance à le déconseiller. En effet, les usages des internautes sont ainsi fait que chez eux ils écoutent souvent la radio, la tv ou une playlist sur leur ordinateur et vont se sentir attaquer par la sonorisation. S’ils sont au travail, ils n’ont pas envie d’être repéré et n’auront donc pas les enceintes allumées (voire les ordinateurs n’ont pas de carte son).

    Bref, avant de juger des coûts liés à une démarche libre de droit ou soumise à droit, il est nécessaire de se poser la question de l’objectif de cette musique sur le site.

Laisser une réponse

Afficher un lien vers votre dernier article

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.